ActualitésBillets d'humeurEn Une

Hier, place de la République …

J’ai été fier de me rendre hier au rassemblement à la place pour la République pour lutter contre l’homophobie et la trans-phobie à l’initiative de plusieurs associations dont SOS Homophobie  ou Inter LGBT. Je suis bouleversé par la récente recrudescence d’actes homophobes, toujours violents symboliquement et hélas souvent doublés d’agressions physiques.

Les victimes de ces actes ignobles se sont trop souvent murées dans le silence, et la détresse. Elles ne se tairont plus. En tout cas, notre devoir est de garantir à toutes et à tous une égale liberté, une égale protection, et une égale place dans notre République. La dénonciation sans relâche de l’homophobie est une constante de mon engagement public – notamment au Conseil de Paris où je m’attache – je n’en ai pas le monopole – à rappeler sa terrible actualité.

C’est pourquoi je me désole toujours de voir les mouvements LGBT réduites à des « minorités » dans le débat public. La République, c’est un exercice de citoyenneté, pas un exercice de comptabilité. C’est toute la République qui est agressée quand l’un ou l’une d’entre nous se retrouve agressé, molesté, humilié. Pour résumer, les citoyens homosexuels et transsexuels ne veulent pas des droits supplémentaires, ils désirent pleinement et simplement le respect de leurs droits élémentaires.

Voir plus

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close