ActualitésEn UneParis

Retour sur le Conseil de Paris de février

Alors que se prépare le Conseil de Paris de mars, faisons un retour rapide sur celui de février.

1/ Sujet brûlant de ce Conseil de Paris : la propreté. Ce n’est qu’avec pragmatisme, et non idéologie ou dogmatisme, qu’il est possible de résoudre un tel problème : les vraies solutions ne sont pas que financières ni techniques, elles sont surtout structurelles, c’est-à-dire appellent des transformations dans l’organisation du travail et la répartion des compétences. J’ai soutenu la décision prise d’adapter les horaires de nettoiement en fonction des zones, notamment en été où les touristes et les visiteurs sont les plus nombreux. J’ai insisté sur la saleté dans le métro. Thomas Lauret est intervenu pour défendre les mesures de notre groupe : confier la compétence de la collecte des ordures ménagères à la métropole et concentrer la compétence de Paris sur le nettoyage des espaces publics, de la voirie et des trottoirs. Le cadre de vie, l’image de la ville, la santé sont autant de sujets connectés à la propreté.

2/ Je suis également intervenu sur la lutte contre les discriminations envers les personnes LGBTQ, en déposant un vœu destiné à rendre hommage à Claude Cahun, photographe et résistante homosexuelle. Fadila Mehal en a déposé un autre sur Azzedine Alaïa, grand couturier franco-tunisien.

3/ Sur la conférence du logement, j’ai rappelé l’attachement de notre groupe au logement social et les axes du projet de loi ELAN : construire mieux et moins cher, améliorer le cadre de vie, répondre aux besoins de chacun.

4/ Au niveau international, nous avons souhaité, avec Anne-Christine Lang et Fadila Mehal, soutenir celles et ceux dont les droits humains et l’honneur sont bafoués : Teodora del Carmen Vasquez, au Salavdor, qui depuis a été libérée, et les pays africains, insultés par le président américain.

5/ Plusieurs sujets liés aux solidarités ont été déposés concernant notamment l’aide sociale facultative (avoir un bilan de l’efficacité de ces aides en termes de public).

6/ Nous avons souligné le succès du dédoublement des classes de CP en Rep+ dans la capitale.

7/ Nous avons également dénoncé les violences survenues à la bibliothèque Vaclav Havel dans le XVIIIe arrondissement et souhaité que la sécurité et la formation des personnels soient réellement prises en compte. Paris doit garantir que ces lieux de culture restent de lieux de partage et d’apprentissage.

À noter enfin que notre groupe a déposé deux vœux en commun avec le groupe PPCI – un premier sur le suivi des projets du budget participatif, un second sur les retard des Vélib’.

Voir plus

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close